• porttorrent.com
  • Latest torrents
  • Limetorrents
  • Conte illustrée: Ayako, Ilinca et le prince charmeux 3, Contes pour enfants, contes animees, contes illustrees et contes audio sont disponibles sur la Revue Tus
  • ZoneParents.com
    Educatout
    conte Ayako, Ilinca et le prince charmeux

     Les vraies, celles de dehors, je peux les voir par la fenêtre pendant les nuits c’aires, puisque j’habite au huitième. Mais hier soir le ciel était nuageux et les fenêtres semblaient passées au goudron. Soudain, j’ai entendu un coup ni  ma fenêtre. Dlabord j’ai pensé que c’était une branche emportée par le vent où une chauve-souris perdue qui venait de se faire une bosse. Mais les coups se sont répétés et mon cœur s’est mis ni  battre la chamade. J’ai enfoui ma tête sous la couette dans l’espoir de ne plus rien entendre. J’étais mal. Vous devez reconnaître qu’il n’y a aucune honte ni  trembler ni  cause d’un visiteur inconnu, en pleine nuit, au huitième étage. Il s’en est fallu de peu pour que j’appelle en hurlant mes parents qui dormaient avec la porte ouverte dans la chambre d’í  côté. Clest ce que j’aurais fait si la curiosité ne m’avait pas poussée ni  jeter un œil, et rien qu’un seul, de sous la couette. Devant la fenêtre, le faisceau de lumière d’une lampe de poche éclairait une figure d’enfant, avec une bouche qui disait plein de choses ; mais moi, je n’entendais rien. En regardant plus attentivement, je me suis rendu compte que cette apparition n’était autre qu’Ayako. Ou, enfin, quelqulun qui lui ressemblait parfaitement. J’ai pris mon courage ni  deux mains et je me suis approchée, pendant que la créature me faisait des signes désespérés pour que j’ouvre

    • conte Ayako, Ilinca et le prince charmeux

    Avec ses cheveux en bataille, ses yeux obliques et son air aux aguets, ça aurait pu être un démon maléfique ayant pris l’apparence de mon amie. Cependant, vu la vitesse avec laquelle elle parlait, ça ne pouvait être qu’elle. Je n’arrivais pas ni  décider si c’était elle ou pas. Avec le cœur aussi gros qu’une puce affamée pendant une semaine, j’ai ouvert la fenêtre.

    - Clest toi, Ayako ? ai-je chuchoté.

    - Non, c’est l'Empereur du Japon ! Laisse-moi entrer, enfin, j’ai envie de faire pipi !

    - Et si tu étais un esprit maléfique ?

    - Si j’en étais un, je t’aurais déjí  bouffé quinze fois… « Slil est grand, on lui donne des sarmale », ça te va comme mot de passe ?

     
    La lecture précédente Frédéric, le petit éléphant
    2
    La lecture suivante Mon amie, Fainéantine
    Reclama
    -->
  • ingtorrent.com
  • abouttorrent.com
  • storytorrent.com