• porttorrent.com
  • Latest torrents
  • Limetorrents
  • Conte illustrée: Ayako, Ilinca et le prince charmeux 2, Contes pour enfants, contes animees, contes illustrees et contes audio sont disponibles sur la Revue Tus
  • ZoneParents.com
    Educatout
    • conte Ayako, Ilinca et le prince charmeux

    Je lui ai prêté l’un de mes pyjamas, car nous avons la même taille, puis elle s’est carapatée aux toilettes. Clétait au cas où elle rencontrerait quelqulun de la maison, pour ne pas attirer l’attention. Elle m’a confié le ballon magique avec lequel on ne pouvait voyager que la nuit. Soi disant que son père l’avait engueulée parce qu’elle buvait trop de thé le soir. Quand elle est revenue, je me suis habillée, nous nous sommes accrochées toutes les deux au ballon et nous sommes parties ni  la recherche du prince charmeux. Ayako avait tout noté sur un bout de papier. Dans une forêt connue d’elle seule, il fallait attraper le crapaud le plus moche et lui faire un bisou entre minuit et minuit et demi. Le crapaud était censé se transformer sur-le-champ en un très beau prince. Clétait ce que disait le livre et nous n’avions aucune raison de mettre en doute ses enseignements. Plus le crapaud était moche, mieux c’était.

    Dans la forêt il a fallu que je serre bien les dents pour ne pas qu’elles jouent les castagnettes. Il faisait noir comme dans un four et les branches craquaient de façon terrifiante. Un oiseau a déployé ses ailes en plein sur notre lampe de poche et l’a envoyée valser ni  environ un mètre. Heureusement, elle ne s’est pas éteinte. A un moment donné, nous avons trouvé un crapaud bouffi avec une bouche grande comme une tranche de pastèque, mais Ayako ne l’a pas trouvé assez moche. A l’aide d’un bâton nous l’avons retourné avec le ventre en l’air et elle m’a chuchoté

    • conte Ayako, Ilinca et le prince charmeux

    - Regarde, il n’a même pas de pustules !

    Par conséquent, nous avons continué ni  chercher.

    Bref, nous avons fini par en trouver un assez convenable, plutôt hideux. Nous avons sauté de joie toutes les deux. Il était gros et aplati, ni  peu près comme une poire juteuse écrabouillée par un camion. Il était borgne, avait la peau froide, il était tout baveux et, cerise sur le gâteau, son ventre était couvert de petits grains orange, comme des oeufs répugnants de poisson. Il avait des pustules de toute beauté. Il était minuit vingt-cinq. Ayako a été la première ni  l’embrasser, tout émue. Comme il ne donnait aucun signe visible de transformation, elle me l’a tendu.

     

     
    La lecture précédente Frédéric, le petit éléphant
    3
    La lecture suivante Mon amie, Fainéantine
    Reclama
    -->
  • ingtorrent.com
  • abouttorrent.com
  • storytorrent.com