• porttorrent.com
  • Latest torrents
  • Limetorrents
  • Conte illustrée: Ayako, Ilinca et le prince charmeux 4, Contes pour enfants, contes animees, contes illustrees et contes audio sont disponibles sur la Revue Tus
  • ZoneParents.com
    Educatout
    • conte Ayako, Ilinca et le prince charmeux

    Le même jour où maman m’avait bien sermonnée parce que je ne me lavais pas les dents, ma meilleure amie Ayako m’a demandé si je ne voulais que nous nous procurions un prince charmeux. Elle avait lu dans un vieux livre aux couvertures déchirées et aux pages tachées de chocolat au lait, comment il fallait s’y prendre pour dénicher ce genre de créature. Ayako n’est pas un sobriquet, c’est un nom. De la même façon que tout le monde m’appelle Ilinca, elle, on l’appelle Ayako parce que ses parents sont japonais.
    Si ça se trouve, dans sa langue, son nom signifie Ilinca et que c’est pour ça que nous nous entendons si bien toutes les deux.

    - Et si on attrape un prince charmeux, qu’est-ce qu’on en fait ?

    - Je ne sais pas… on le met dans une boîte et on le regarde…

    - Et on le nourrit avec quoi?

    - Ben… s’il est petit, on lui donne du lait, a-t-elle dit.

    - Et s’il est grand on lui donne des sarmale, ai-je ajouté.

    - Clest quoi les sarmale ? s’est informée Ayako.

    - Oh, tu ne sais vraiment pas ? Ce sont ces espèces de boulettes de riz, avec de la viande hachée qu’ils nous obligent ni …

    - Ah, oui, oui ! dit Ayako en bondissant. Je sais ! Une sorte de sushi roumains, au porc…

    • conte Ayako, Ilinca et le prince charmeux

    Après quoi nous nous sommes disputées. Moi je soutenais que puisqulil était charmeux, nous pouvions très bien lui donner ni  faire nos devoirs d’école, mais Ayako était d’avis qu’il fallait que nous le gardions dans la boite jusqulí  ce que nous soyons soit grandes pour nous marier avec. En fin de compte, nous pouvions aussi bien en attraper deux, un pour chacune. Comme ça, s’ils étaient ni  deux, ils n’allaient pas non plus s’ennuyer quand nous les laisserions seuls ; ils allaient pouvoir jouer aux samouraïs.

    Jlavais oublié toute cette discussion, mais hier soir il m’est arrivé une chose étrange. Je m’étais fourrée sous ma couette, j’avais éteint la lumière et je regardais la lune et les étoiles phosphorescentes colées au plafond de ma chambre.

     

     
    La lecture précédente Frédéric, le petit éléphant
    1
    La lecture suivante Mon amie, Fainéantine
    Reclama
    -->
  • ingtorrent.com
  • abouttorrent.com
  • storytorrent.com